Bordeaux/Caudéran

La voirie se dégrade à Bordeaux-Caudéran

Nous avons été contacté par une personne qui habite Bordeaux depuis septembre 2001.Il a constaté, lui qui circule essentiellement à vélo que, depuis cette période, la ville avait beaucoup changé, mais que la voirie s’était beaucoup dégradée dans tous les quartiers de Bordeaux, sauf sur les principaux axes de circulation.

Prenons l’exemple du quartier de cet habitant, Caudéran. Depuis des années, dans certaines rues très empruntées, des nids de poule sont apparents, ils ne sont pas bouchés, l’asphalte n’est pas refait : la rue La Dauphine, raccourci contournant le centre-ville et l’Église Saint-Amand, se dégrade de saison en saison , parsemée d’ornières qui grossissent du fait de l’absence de réfection de la chaussée. C’est le cas également de la rue de Lacanau qui relie la rue Magnificat à la rue Capeyron. Dans cette rue , est située une maison de retraite, donc c’est une voie dont la circulation est constante.
La rue Sainte Élisabeth, qui est pourtant un axe d’accès à la Résidence Parc des Tourelles qui compte cinq tours de dix étages, soit au moins 200 résidents qui possèdent la plupart une voiture, est très détériorée faute d’entretien.
Mais le pompon revient à l’avenue Louis Barthou, axe principal du centre de Caudéran, qui est souvent en travaux pour des canalisations à remettre en état, mais pas asphaltée correctement,les plaques de goudron comblant les trous des travaux n’étant pas planes.
Qu’attendent les collectivités locales et, particulièrement, la Mairie de Bordeaux, pour entretenir des rues passantes où les vélos crèvent trop souvent sur des silex et où les cyclistes roulent près de « nids de poule » au péril de leur vie.
L’ancienne commune de Caudéran serait-elle en voie de tiers-mondisation à cause d’une mauvaise gestion municipale ?

Commentaires

Référencer un site gratuitement dépannage serrurier paris