Histoire

Trois jours en juin

Vu sur France 3, Trois jours en juin est un téléfilm français réalisé par Philippe Venault sorti en 2005.L’histoire se situe à la fin de la bataille de France, alors que l’armée allemande , victorieuse , approche de la Loire. Des militaires français décident de résister pour protéger un pont. Le téléfilm retrace la période de trois jours allant du 16 au 18 juin 1940 , entre le moment où le maréchal Pétain demande de déposer les armes et celui où le général de Gaulle appelle à la résistance.
Le scénario est fondé sur un livre de Frédéric Fajardie : Un pont sur la Loire.
En juin 1940, l’armée française est en pleine déroute. Des unités éparses refluent vers le sud, espérant se mettre à l’abri derrière la Loire. Dans un village, une compagnie de tirailleurs sénégalais commandés par le colonel Valadon (Guy Marchand)reçoit l’ordre de se déployer sur la rive nord du pont sur la Loire, pour dévier les civils et freiner les Allemands qui approchent.
L’artilleur Henri Dragance ( Patrick Catalifo), un écrivain communiste, ancien officier dégradé de la Première guerre mondiale ayant également participé à la guerre d’Espagne, décide de rejoindre le détachement du capitaine Rollet (Marc Berman) qui est placé en « bouchon » à l’extrémité sud du pont.
Ce déploiement militaire et l’attaque d’un Stuka finit par persuader les habitants du village qu’un combat se prépare et risque de détruire leur commune. Menés par l’adjoint au maire Haudusse (Etienne Chicot),les villageois exhortent les soldats à cesser le combat ,car le maréchal Pétain a fait un appel à la radio à ce sujet, et on s’attend alors à un armistice imminent.
En attendant l’inéluctable, Dragance , qui est rapidement devenu le véritable « chef » du détachement, s’amourache de l’institutrice du village (Elsa Lunghini), qui était une grande amatrice de ses romans.
De leur côté, les éléments d’une panzerdivision allemande commandée par Kapler se heurtent aux tirailleurs sénégalais. Malgré leur bravoure, ces derniers ne font pas le poids face aux panzer, les survivants , dont les officiers , décident de se rendre. On leur promet les honneurs de la guerre : ils sont massacrés.
Près du pont, des villageois armés décident de faire partir les soldats français par la force. Les civils attaquent les militaires ! Au vu du nombre de victimes, voulant à tout prix empêcher les Allemands de capturer le pont , le capitaine Rollet décide de le faire sauter.
Au moment où la radio diffuse l’Appel du 18 juin prononcé par le général de Gaulle, Dragance s’en va, on l’imagine continuant la lutte jusqu’à la victoire.

Commentaires

Référencer un site gratuitement dépannage serrurier paris