Histoire

petits secrets à Rome

Nous sommes en 1492 en Espagne, le royaume encore divisé sous la domination castillane connaît un essor prestigieux. Isabelle la catholique chasse définitivement les musulmans de la ville de Grenade et des terres espagnoles, la victoire est retentissante. Les explorateurs découvrent d’autres continents et territoires.

Après ce bref situ historique, devinez qui je suis : "Ne trichez pas, je vous ai vus"

Je suis né à Azpeitia, (Pays basque espagnol), en 1491, je l’ignore encore évidemment, mais je mourrai en 1556.

Je suis juif de naissance, et mon peuple est menacé de persécutions et d’expulsion. Ferdinand d’Aragon, époux d’Isabelle, est un roi particulièrement féroce et désireux de convertir les juifs au catholicisme, sous peine de mort pure et simple. Il obtient pour y parvenir le plus vite possible, l’autorisation pontificale d’instaurer un tribunal de l’Inquisition. Nombre de mes frères mourront, la conversion sera sanglante et rapide. Beaucoup préfèrent l’exil, notamment dans d’autres Etats d’Europe, ou en Amérique du sud. Les miens ont décidé de se convertir au catholicisme et de demeurer dans notre belle Espagne, vous imaginez que personne n’a demandé mon avis. Si nous sommes devenus "conversos" d’abord, rebaptisés Marranes ensuite, nous avons continué à pratiquer notre culte en secret, et le judaïsme ne s’est pas éteint dans les coeurs ou les consciences. Ah ! Cette ambiance désastreuse, comme tout récemment constaté à travers le monde et en France en particulier, la délation alla bon train. Les guerres étaient nombreuses dans ma jeunesse, on se battait contre à peu près tout le monde, tout en développant une politique expansionniste extra-territoriale par les colonisations, je suis devenu soldat. Je n’ai pas eu de chance et je fus blessé grièvement par un boulet de canon. C’est ma convalescence qui changea ma vie. Immobilisé, j’ai médité profondément et j’ai développé une profonde spiritualité. J’ai sublimé mon énergie sexuelle, j’ai cherché à la rendre pure. Mon état a sans doute largement contribué à accroître mes aptitudes en la matière. Sans cesse plongé dans la méditation, je suis devenu une sorte de médium. J’ai vécu une connexion que je qualifie d’extraordinaire avec un serpent lumineux qui m’a dit provenir de Mars, il était magnifique et son corps couvert d’yeux. Il m’a dit être un puissant génie de Mars. J’ai compris à ce moment quelle serait ma mission de vie. Quels sentiers emprunter pour honorer un pacte avec le dieu de la guerre ? Après réflexion, la meilleure solution serait peut être de nature subversive, avec une légère teinte opportuniste, je vous le dévoile, je m’appelle Ignace de Loyola.

En 1534, Ignace de Loyola fonde la compagnie ou société de Jésus, les Jésuites. Cette compagnie qui propose ses services au Pape est très favorisée par la situation religieuse de l’époque. J’ai parlé d’opportunisme ou d’opportunité. Loyola le doit à Martin Luther, théologien réformateur allemand qui pose les bases du protestantisme. Alors me direz vous, en quoi cela peut bien déranger le Pape ? Eh bien, à cette époque, l’élection du Pape est éminemment politique d’une part et d’’autre part, Luther dénonce les indulgences. Juste une précision, les indulgences sont une astuce financière de Rome, le principe est simple, il s’agit d’éviter le purgatoire en versant de bonnes sommes d’argent à l’église catholique. Les fonds collectés sont utilisés dans un premier temps à la construction de la basilique Saint Pierre de Rome. Le temps presse, les puissants sont de plus en plus attirés par la théologie développée par Luther.

Comme elle l’a fait en 1215 avec les dominicains pour lutter contre l’hérésie albigeoise et bien d’autres, l’église catholique donne l’approbation pontificale à la création de la compagnie de Jésus, en 1540.

Avant de se rendre à Rome auprès du Pape, Loyola passe à Paris où il effectue un séjour. Il le met à profit pour former des disciples dans une grotte située dans un endroit particulier de la capitale française : Montmartre, autrement appelé à cette époque, le mont de Mars. Je cite cette anecdote parce que je l’ai trouvée cocasse.

Ignace de Loyola propose son aide au Pape, et lui garantit d’anéantir tous les royaumes, tous les hérétiques considérés comme tels à commencer par les protestants, et tous les libéraux à travers le monde entier, afin de protéger et de renforcer sans cesse l’autorité et la légitimité pontificale. Il s’engage à ramener toutes les religions du monde dans le giron de Rome.

L’offre est bien séduisante, d’autant que Loyola est très organisé. J’ignore le nombre de jésuites à l’époque mais je sais qu’aujourd’hui ils représentent pratiquement vingt mille religieux à travers le monde.

L’organisation de la compagnie de Jésus tient de l’organisation militaire. Elle est placée sous l’autorité d’un général, rien de moins. Évidemment, Loyola est le premier. Les religieux jésuites font vœu de pauvreté et d’obéissance inconditionnelle, de soumission sans limites aux ordres reçus de leur général ou de leur supérieur. Le principe est religieux bien entendu mais l’organisation et les règles s’appliqueraient plus à une véritable armée organisée.

La discipline, l’esprit militaire c’est bien mais cela requiert une obéissance sans failles. Loyola établit ses "exercices", méthode qui allie passage des écritures et recherche en son soi profond, sous la guidance d’un supérieur, à l’occasion de longues retraites faites de prières et de méditations. A en croire le contenu du serment prononcé par les candidats à l’accès aux hauts grades, les jésuites sont particulièrement bien conditionnés, voire privés de tout discernement et condamnés à une obéissance aveugle.

Nous savons tous qu’actuellement encore il existe deux papautés, le Pape noir étant le Pape jésuite, depuis 2016, c’est Arturo SOSA qui occupe cette fonction, après la démission du précédent. Les généraux ou papes noirs sont élus à vie, mais ils peuvent démissionner, la preuve ! N’est il pas quelque peu troublant que concomitamment les deux papes, (blanc et noir) soient tous deux sud-américains ? Arturo Sosa est vénézuélien.

On peut retrouver dans les différents régimes totalitaires et criminels ayant existé des souches communes d’organisation avec les fondements de la compagnie de Jésus, notamment le troisième Reich. Il existe des grades différents, et une initiation spécifique pour les hauts grades. Le jésuite lambda n’est pas bénéficiaire de toutes les informations concernant la compagnie. Pour être jésuite, il faut déjà satisfaire à quinze ans d’études, cinq ans de philosophie, cinq ans d’enseignement et cinq ans de théologie, c’est dire si le niveau général des prêtres de cette société est élevé et brillant. Le ratio d’accession aux hauts grades est un sur quarante postulants. Les élus sont alors soumis à une initiation précise, j’y reviendrai tout à l’heure et vous en confierai quelques extraits, troublants.

L’action jésuite se définit par la duplicité, la tromperie et la séduction, cela vous rappelle-t-il quelqu’un ?, (qui ne serait pas de notre dimension par exemple). Sa volonté est de défendre Rome et le Pape, peu importe le prix à payer, fut-ce le crime de sang.

La stratégie mise en place par Loyola est de conquérir le monde en s’y infiltrant de toutes parts. Profitant des réseaux juifs structurés de commerce et d’usure, de commerce international de denrées rares et de traite des êtres humains à travers l’esclavage. Ses propres origines l’y aident grandement. Les jésuites ont essaimé sur la planète entière, à commencer par les Indes, la Chine, le Japon, le Tibet et bien d’autres pays. Ils se dissimulent, complotent, cachent leurs véritables intentions. Leur excellence intellectuelle leur permet, une fois un groupe intégré d’occuper en son sein des fonctions importantes, voire essentielles. C’est ainsi qu’ils noyautent tous les centres de pouvoir, (cette méthode ne vous en évoque-t-elle pas une semblable du côté de la Franc Maçonnerie spéculative ?). Je ferai plus tard un article complet sur les différentes maçonneries notamment spéculatives et opératives. Il est logique que les méthodes d’infiltration soient communes aux deux organisations, puisque les Jésuites ont noyauté la franc-maçonnerie, un autre pendant désagréable sera la création des illuminés de Bavière au 18 ème siècle.

L’un des pans primordiaux de la compagnie de Jésus est l’éducation des élites, domaine de prédilection s’il en est. Quelques faits troublants que je relève à travers l’histoire de l’université de Ingolstadt en Allemagne. Parmi les premiers étudiants figurait un jésuite Pierre Canisius, il en deviendra le recteur en 1543 après le décès de son prédécesseur. Cette université demeurera dans le giron jésuite jusqu’en 1773, année qui voit l’expulsion de ces religieux. Mais ils reviendront. Adam Weishaupt à qui l’on fait porter la paternité des illuminati, à travers son ordre des illuminés de Bavière au 18 ème siècle est un descendant de juifs convertis (surprenant !). Il reçoit un enseignement jésuite et était, avant la mise en oeuvre de son action délibérément subversive, professeur de droit canonique au sein de cette prestigieuse université.

Décidément on leur prête tout à ces jésuites, eh oui, même des connivences avec les Illuminati. C’est Rudolph Steiner qui définit leur rôle au milieu des trois grandes puissances énergétiques cosmiques comme étant, les possédants (politique et finance internationale), les théocrates (religieux), le peuple, masse énergétique puissante mais passive fournissant l’énergie de survie aux deux premières. La volonté commune aux deux premières énergies serait de mettre en place un nouvel ordre mondial, les possédants voyant dans cette perspective, leur capacité à préserver et accroître leurs richesses, les religieux observant la voie ouverte vers un pouvoir absolu. La seule voie possible pour le reste de l’humanité, soit la quasi totalité des êtres humains vivants serait de cesser de prendre parti pour les uns ou les autres, de s’éveiller à sa propre souveraineté, et ainsi de cesser de les alimenter en énergie. Ce changement radical entraînerait leur extinction pure et simple, dit comme ça, je sais, c’est facile. Évidemment la bataille fait rage entre les deux candidats au pouvoir. Si les illuminati sont en position de soumission aux religieux, c’est tout simplement en raison de la dimension messianique de leur quête. Les religieux sont les seuls à pouvoir les relier aux forces occultes et occupent ainsi une place prépondérante.

Les premiers pamphlets antisémites leur sont prêtés, la diffusion d’un faux protocole des sages de Sion également. Après avoir fait des Juifs les boucs émissaires à travers la symbolique des juifs riches et célèbres, (origine khazar), ils deviennent de farouches militants de l’antiracisme.

Les leviers de pouvoir et de savoir indissociables ne se limitent pas à cela, ils parviennent à s’arroger la prérogative exclusive de la confession des rois et des princes, recueillant ainsi de précieuses informations fort utiles à leurs complots. Leur véritable but serait donc de conquérir le monde sous le masque astucieux de la religion ? Je vous laisse à vos propres opinions et à vos propres recherches.

Il n’en demeure pas moins factuel qu’ils ont été expulsés de divers pays à 73 reprises au cours de 4 siècles, en raison de leur action subversive.

Aujourd’hui, les deux papes (noir et blanc), sont jésuites et sud américains, ce qui laisse à penser qu’une véritable union s’est faite au sommet de l’église apostolique romaine.

D’aucuns parmi les observateurs vont plus loin et leur prêtent l’idée et la volonté de la mise en place du nouvel ordre mondial.

Impossible pour chacun d’entre nous aujourd’hui de ne pas en avoir entendu parler à moins de mener une existence d’ermite.

L’extrapolation est tentante, comme à mon habitude, je ne prononcerai pas ici mon parti pris en la matière et vous laisserai à vos propres réflexions.

Il faut néanmoins savoir que le nouvel ordre mondial implique un gouvernement mondial, ce n’est plus un secret pour personne, il fut appelé de tous leurs vœux, en public, notamment par Nicolas Sarkozy et Georges Bush. Une monnaie mondiale unique serait mise en place et une seule religion mondiale se substituerait à toutes les autres.

Le paysage actuel reflète un activisme toujours très vif pour éradiquer le protestantisme, récemment en 2013, un accord a été mis en place consacrant un baptême commun aux protestants et aux catholiques. Si l’on se fie aux propos des religieux, notamment de l’église adventiste, la mise en œuvre de séduction des fidèles protestants par les jésuites trouve un écho favorable auprès d’eux, le monde moderne et sa matérialité n’étant pas très propice à l’entretien d’une certaine spiritualité.

Il est quelque peu troublant de constater que le 14 mai dernier, le pape François avait l’intention de convoquer l’ensemble des représentants du monde religieux dans un souci œcuménique de rassemblement et de réflexion. Les circonstances particulières ont fait avorter ce premier projet qui est repoussé au 11 octobre prochain, si mes renseignements sont exacts. L’on prête volontiers au Vatican des liens avec les services secrets des grandes puissances mondiales. Le rôle de régulateur fut confié au Cardinal Dulles, jésuite et petit fils du fondateur de la CIA.

Sources Malachi Martin (the keys of this blood), Joël Labruyère (under cover 19), Ellen White (la tragédie des siècles), Rudolph Steiner, (l’unité des églises) Fries.

Extraits du serment du grand serment des fils d’Ignace consignés par J. Labruyère.

L’acronyme I.N.R.I et sa signification IUSTUM. NECAR.REGES.IMPIOS. Il s’agit du commandement d’exterminer les rois, gouvernements, dirigeants libéraux impies.

Les rituels se déroulent toujours sous la direction d’un supérieur devant trois drapeaux. ceux du pape un jaune un blanc et celui de la compagnie de Jésus, inscriptions rouges sur fond noir. Au dessus, placée au centre l’inscription INRI, à gauche, une dague rouge, à droite une croix rouge, au centre un crâne juché sur deux tibias. Je ne sais pas pour vous mais cela me rappelle les symboles de la société secrète skulls and bones basée à l’université de Yale aux Etats Unis.

Après avoir tendu à l’initié, une dague et un crucifix noir, que l’initié pointe sur son cœur, le supérieur dit :

Mon fils jusqu’ici on vous a enseigné à tenir le rôle de dissimulateur, parmi les catholiques romains, à être un catholique romain, à surveiller même votre frère, à ne faire confiance à personne, à ne croire personne, avec les huguenots à être un huguenot, parmi les calvinistes à être un calviniste, parmi les protestants à être un protestant, à obtenir leur confiance pour prêcher même depuis leur pupitre et dénoncer avec toute la véhémence de votre nature, notre sainte religion et le pape, descendre aussi bas qu’il le faut, être juif avec les juifs afin d’être capable de réunir toute information pour notre ordre en tant que fidèle soldat du Pape.

On vous a enseigné à planter minutieusement les graines de la jalousie et de la haine entre les communautés, les Etats qui étaient en paix, à les inciter à des actes de sang, les impliquant mutuellement dans la guerre et de créer des révolutions et des guerres civiles dans des pays indépendants et prospères, cultivant les arts et les sciences et jouissant des bienfaits de la paix. De prendre parti pour les combattants,et d’agir secrètement de concert avec votre frère jésuite qui peut être envoyé de l’autre côté mais ouvertement opposé à celui dont vous pouvez être l’allié. Seule l’église devra être gagnante à la fin, dans les conditions fixées par les traités de paix, et dont la "fin justifie les moyens". " " eh bien voilà l’un de nos héritages tombés dans le langage commun.

La suite immédiate rappelle à l’initié élu, sa condition de novice, lui rappelle son rôle d’espion et l’informe qu’il dépasse le stade de simple prêcheur et confesseur, lui ordonnant d’espionner partout, cercles familiaux, banquiers, avocats, parlements, écoles et universités, conseils judiciaires (tribunaux), pour le pape jusqu’à la mort.

- Vous devez servir au bon moment comme instrument et exécutant de vos supérieurs car personne ne peut commander s’il n’a pas consacré ses labeurs du sang de l’hérétique, car sans effusion de sang personne ne pourra être sauvé.

Ensuite le supérieur lui fait répéter un serment rituel

- (extrait) : par l’utérus de Marie, la matrice de Dieu, et la verge de Jésus Christ que le pape est le vice régent du Christ et le vrai, seul dirigeant de l’église catholique universelle sur la terre, et qu’en vertu des clefs qui ouvrent et qui forment, données par son sauveur Jésus Christ, il a le pouvoir de détrôner les rois et les princes, et d’abolir les Etats hérétiques, tous étant illégaux sans la confirmation sacrée et qui doivent être sûrement détruits. Je m’engage à renoncer et à désavouer toute allégeance à quelques rois, princes ou Etats, à refuser l’obéissance à n’importe laquelle de leurs lois, magistrats et fonctionnaires.

Dans n’importe quel territoire ou royaume où j’irai, je promets et déclare de faire mon maximum pour extirper toutes les doctrines hérétiques et persistantes....etc

Extrait intéressant en lien avec la soumission absolue des jésuites.

extrait : je promets et déclare que je n’aurai aucune volonté par moi même ou même une quelconque réserve intellectuelle, aussi mort qu’un cadavre mais obéirai sans aucune hésitation à chacun et tout ordre que je peux recevoir de mes supérieurs de la milice et que je serai toujours soumis à toute chose ordonnée.

extrait : je promets et je déclare de surcroît que je ferai dès que l’opportunité s’en présentera, une guerre implacable secrètement et ouvertement contre tous les hérétiques, protestants ou libéraux comme je suis dirigé pour le faire, de les extirper, de les exterminer de la face de la terre entière et que je n’épargnerai personne quel que soit son âge, son sexe ou sa condition, que je pendrai, brûlerai, ferai dépérir, abîmerai, écorcherai, étranglerai et enterrerai vivants ces infâmes hérétiques, que j’arracherai le ventre et les matrices de leurs femmes, écraserai les têtes de leurs enfants contre les murs afin d’annihiler à tout jamais leur exécrable race.

Dans la suite du rituel l’initié signe ses déclarations avec son propre sang après s’être volontairement blessé avec la dague puis déclare au sujet de la sanction réservée à ceux qui trahissent leur engagement :

extrait ; je dois faire appel à tous les hôtes célestes et glorieux du ciel pour être témoins de mes réelles intentions, de conserver ceci en tant que serment. En témoignage de cela, je prends ce haut et saint sacrement de l’eucharistie et de surcroît m’en porte témoin de mon nom écrit de la pointe de cette dague trempée dans mon propre sang devant ce saint convent.et s’il est avéré que je manque par fausseté ou faiblesse dans ma détermination que les frères et soldats de la milice du pape me tranchent les mains, les pieds et la gorge d’une oreille à l’autre, que mon ventre soit ouvert du soufre avec toutes les punitions qui puissent m’être infligées sur terre et que mon âme soit torturée par les démons dans un enfer éternel...

La suite du rituel initiatique et du serment comporte l’explication de gestes effectués réciproquement avec un frère jésuite, suivi de la prononciation de I N R I.

Je précise à l’attention des lecteurs, qu’il ne s’agit que d’un travail de recherches et de documentation, je tiens à disposition sur demande, l’intégralité du serment dont j’ai pris les passages les plus symboliques. Pour les personnes intéressées contactez le journal qui me transmettra.

Je précise également que j’ai le plus grand respect pour mes semblables que je ne discrimine d’aucune manière en vertu de leur origine, philosophie ou religion.

Commentaires

Référencer un site gratuitement dépannage serrurier paris